Philosophia Perennis

Accueil > Philosophia > Lavelle : Le langage est le corps de la pensée

Lavelle : Le langage est le corps de la pensée

samedi 15 novembre 2008

honnêteté
honestidade
honesty
honneur
honra
honradez
honor
honour
retitude
retidão

Le langage Sprache
língua
langue
lengua
linguagem
language
langage
lenguaje
est le corps Körper
corpo
corps
cuerpo
body
Deha
de la pensée denken
pensar
penser
think
pensamento
pensée
pensamiento
thinking
. C’est par lui que la pensée entre dans le monde Welt
Weltlichkeit
monde
mondanéité
mundo
mundidade
mundanidade
worldliness
mundanidad
Olam hazé
dṛśyam
, mais de telle manière pourtant qu’elle garde son indépendance et recouvre le réel Bestand
Grundbestand
Realität 
réalité
realité fondamentale
réalité subsistante
real
réel
realidad
realidade
reality
sans jamais s’identifier avec lui. Il est l’instrument par lequel la pensée appréhende les choses, qui, comme tous les instruments, semble être une chose parmi les choses et qui est, non point comme les autres instruments le véhicule de notre action action
praxis
agir
atuar
ação
act
acción
prattein
sur elles, mais le véhicule, par leur intermédiaire, de notre action sur les autres hommes Mensch
homme
être humain
ser humano
human being
homem
hombre
the man
anthropos
hommes
humanité
humanity
état humain
estado humano
human state
. Le langage est un témoin spéctateur
espectador
spectator
témoin
testemunha
witness
de l’esprit esprit
espírito
spirit
mente
mind
manas
mental
et un moyen de communication Mit-teilung 
Mitteilung
communication
comunicação
comunicación
entre les esprits : sans lui, chacun d’eux demeure cloître à la fois dans l’impuissance et dans la solitude. Mais le langage les révèle perpétuellement l’un L'Un
hen
hén
Uno
the One
à l’autre : il leur découvre ce qu’il y a entre eux de commun, qui est aussi, sans qu’ils le sachent, leur intimité la plus profonde, et ce qu’il y a de différent, qui ne les oppose qu’en apparence Scheinen
paraître
aparentar
parecer ser
aparência
seeming
Schein
apparence
semblance
et pour qu’ils s’enrichissent mutuellement. Ainsi le langage atteste qu’il n’y a qu’un esprit auquel tous les esprits participent, chacun d’eux étant pour tous les autres, au cours de leur itinéraire, un auxiliaire et un soutien. Il n’y a qu’un esprit comme il n’y a qu’un monde. Et le langage qui va de l’un à l’autre calque l’identité Identität
identité
identidade
identity
identidad
pratyabhijnā
pratyabhijñā
reconnaissance
reconhecimento
des pensées sur l’identité des choses.

Le langage est donc l’épreuve de la vérité aletheia
alêtheia
veritas
vérité
truth
verdad
verdade
Wahrheit
qu’il oblige à se produire Herstellen
produire
produzir
production
producir
Herstellung
produção
production
poiesis
poiein
producteur
produtor
productor
de manière que tout le monde la puisse saisir. Mais cela ne va pas sans effort : car c’est l’œuvre de l’individu Einzelnhet
singularité
singularidade
singularity
singularidad
individuality
individualidade
individualidad
individuation
individuação
individu
indivíduo
individuum
individual
vereinzelt
isolé
Vereinzeltung
isolement
Vereinzelung
esseulement
singularização
créature
criatura
creature
personne
pessoa
person
séparé qui essaie de vaincre sa séparation discordance
discordância
desagreement
discordancia
inharmonie
desarmonia
divisão
separação
division
séparation
división
separación
esprit-divisé
split-mind
mente-dividida
eu-separado
conflit
conflito
conflict
neikos
impureté
souillure
mala
. (Louis Lavelle Lavelle Louis Lavelle (1883-1951), métaphysicien français, philosophe de l’Être, de la participation et de l’esprit, professeur, puis membre du Collège de France. )


Voir en ligne : LOUIS LAVELLE

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?