Philosophia Perennis

Accueil > Tradition hindoue > Hulin : l’espirt - le manas

Hulin : l’espirt - le manas

mardi 1er mai 2018

honnêteté
honestidade
honesty
honneur
honra
honradez
honor
honour
retitude
retidão

La notion d’esprit esprit
espírito
spirit
mente
mind
manas
mental
empirique ou manas (terme apparenté au latin mens) se situe donc au centre centre
centro
center
des préoccupations de Vasistha. L’événement Ereignis
événement
acontecimento
acontecimento apropriador
acontecimiento
enowning
evento
event
archétypal, l’Ur-Ereignis, sera bien Bien
agathon
agathón
Bem
Bom
Good
Bueno
pour lui le tressaillement ou la vibration Réverbération
réverbération
reverberação
reverberation
reverbaración
vibration
vibração
vibración
echo
eco
tremor
Spanda
originaire (spanda) qui vient rider l’océan de la conscience Gewissen
conscience
consciência
conciencia
consciencia
Bewusstsein
Bewußtsein
consciencidade
consciousness
conscient
purusârtha
samvid
bodha
cit
chit
absolue (tchit), marquant l’avènement conjoint d’un percevant (drashta), d’un perçu (drishya) et d’une perception Wahrnehmung 
Vernehmen
perception
percepção
percepción
(darshana darshana
doctrines
points de vue
).

Du manas on répétera à satiété qu’il est aussi bien organe mental, intellect noûs
Vermeinen
notar
intellect
intelecto
νούς
buddhi
buddhih
VIDE intelligence
(bouddhi), psychisme en général (tchitta), imagination image
imagem
imagen
imaginação
imagination
kalpanā
(kalpanâ), effort (prayatna), désir désir
epithymia
epithymía
épithymétikon
épithymia
concupiscence
convoitise
profond (vâsanâ), etc., que sujet sujet
objet
sujeito
objeto
subject
object
Subjekt
Objekt
individuel, ego ego
egoísmo
egoism
egoisme
le moi
le mien
« Je »
(ahamkâra Ich-sagen 
dire-Je
Ich
"je"
"moi"
"eu"
mim-mesmo
"I"
faire je
faire-je
Ahamkara
Ahamkāra
Ahamkâra
ahaṃkāra
), agent (kartâ), etc. Ces termes ne désignent pas des entités ontologiquement distinctes mais simplement les divers rôles joués par un seul et même « acteur » (III, 96, 43). La distinction même du sujet et de l’objet s’opère à l’intérieur innen
intérieur
interior
inner
außen
aussen
extérieur
exterior
outer
Innenseins
être intérieur
ser interior
interiority
antaratva
du manas et ne lui préexiste pas. C’est lui, au contraire qui, dans le mouvement Bewegung
mouvement
movimento
movimiento
motion
kinesis
même de sa sortie hors de la conscience absolue, se scinde automatiquement en un aspect forme
eidos
eîdos
aspecto
perfil
aspect
conscient (tchid-bhâga) et un aspect inconscient ou matériel matière
matéria
matter
ύλη
hyle
material
matériel
materialidade
matérialité
materiality
materialidad
(djada-bhâga), le premier jouant le rôle de sujet percevant, le second celui d’objet perçu (voir III, 91, 30-37).

Le YV enseigne donc un idéalisme Idealismus
idéalisme
idealismo
idealism
de la perception. Bien avant des auteurs védântiques comme Citsukha ou Prakâshânanda — qui d’ailleurs s’inspireront de lui — il proclame le principe Principe
arche
arkhê
princípio
Princípio
Principio
Principle
du drishti-srishti-vâda ou « doctrine doctrine
doutrina
canon
cânone
de l’esse Sein
Seyn
l’être
estre
o ser
seer
the being
be-ing
el ser
esse
sattva
sattā
est percipi » (voir, par ex., III, 114, 56 ; V, 77, 36 ; VIb, 25, 17 ; 73, 20). Mais, à son tour, cet idéalisme de la perception se prolonge et se fonde dans un véritable idéalisme absolu Absolu
Absoluto
Absolute
Absoluteness
Bhairava
Paramaśiva
 : « De même que le (futur) lotus est tout entier contenu dans sa graine, de même l’univers Univers
Universo
Universe
visible tout entier est contenu dans l’esprit (manas) » (III, 3, 36). Absolument parlant, seul existe l’« espace Raum
Räumlichkeit
räumlich
espace
espacialité
espaço
espacialidade
espacial
espacio
espacialidad
space
spaciality
spatial
de la pure conscience » (tchit-âkâsha akasha
âkâça
âkâsha
éther
éter
aither
). A un certain niveau d’expérience expérience
aisthesis
experiência
sensação
impressão
impression
impresión
sensación
sensation
sentience
vāsanā
, toutefois, cet espace paraît se cloisonner, acquérir une sorte de structure Struktur
structure
estrutura
struktural
structural
estrutural
granulée : ainsi apparaît cette multitude infinie d’« atomes de conscience « (tchit-anou) que constituent les sujets individuels et les choses sensibles. Chaque sujet individuel, chaque manas, ne parvient à se projeter hors de la conscience infinie qu’en s’apparaissant faussement à lui-même déjà doté d’un corps Körper
corpo
corps
cuerpo
body
Deha
propre, d’organes des sens organes des sens
órgãos dos sentidos
sense organs
buddhîndrya
indriya
, et d’un environnement extérieur. L’esprit individuel croit trouver le monde Welt
Weltlichkeit
monde
mondanéité
mundo
mundidade
mundanidade
worldliness
mundanidad
Olam hazé
dṛśyam
sensible « tout fait » hors de lui mais, en réalité Bestand
Grundbestand
Realität 
réalité
realité fondamentale
réalité subsistante
real
réel
realidad
realidade
reality
, lui-même et l’univers visible ne sont pas concevables indépendamment l’un L'Un
hen
hén
Uno
the One
de l’autre. Loin d’exister Existenz
existence
exister
existentia
existência
existencia
bios
d’abord chacun de son côté et d’entrer ensuite en relation Beziehung
Bezug
Verhältnis
Weiter-reden 
relation
relação
relación
rapport
à travers la perception, ils sont d’avance co-ordonnés à l’intérieur de la conscience absolue et ne peuvent précisément entretenir un rapport de type perceptif que sur la base de cette co-appartenance essentielle (VIb, 38, 9). La dualité dualité
dyade
duality
dualidad
dualidade
dois
two
deux
du spectateur et du spectacle n’a donc rien d’absolu. Elle ne s’établit et ne se consolide que dans la mesure où l’esprit perd de vue Sicht
vue
visão
seeing
visión
opsis
son propre pouvoir possibilité
potentialité
Toute-Possibilité
pouvoir
poder
power
de projection. Vient-il à le récupérer que l’illusion Maya
maya
Mâyâ
Māyā
illusion
ilusão
ilusión
de la dualité s’efface aussitôt, « comme les fantômes s’évanouissent au lever du soleil » (II, 18, 37).


Voir en ligne : SEPT RÉCITS INITIATIQUES TIRÉS DU YOGA-VÂSISTHA