Philosophia Perennis

Accueil > Philosophia > Schuon : preuve rationnelle et preuve intelectuelle

Schuon : preuve rationnelle et preuve intelectuelle

lundi 14 mai 2018

honnêteté
honestidade
honesty
honneur
honra
honradez
honor
honour
retitude
retidão

[...] il faut distinguer la preuve rationnelle ou logique lógica
logique
logic
Logik
tarka-vidyā
nyāya
nyaya
de la preuve intellectuelle ou symbolique ; la première est faillible dans la mesure où les propositions du syllogisme peuvent être fausses, ce qui se produira plus facilement dans la mesure où l’ordre de réalité Bestand
Grundbestand
Realität 
réalité
realité fondamentale
réalité subsistante
real
réel
realidad
realidade
reality
sera plus élevé ; la seconde par contre dépend de « prémisses » qui ne peuvent pas ne pas être exactes, puisqu’elles s’identifient à la nature nature
physis
phusis
phúsis
natura
natureza
naturaleza
même des choses, ou, pour parler plus clairement, puisqu’elles ne sont autres que les réalités — ou prototypes — dont la « preuve » sera comme un reflet reflet
reflexo
reflex
adéquat, ce qui lui permettra précisément de les mettre en évidence evidência
évidence
evidence
evidente
evidencia
evident
. La preuve spirituelle ou symbolique — que nous pourrions aussi qualifier d’« ontologique » pour la distinguer de la preuve simplement « logique » — dépend donc d’une connaissance connaissance
gnosis
intuition intellectuelle
gnôsis
connaître
conhecer
gnose
knowledge
know
conocer
conocimiento
conhecimento
jñāna
jnāna
jnana
directe qui comme telle est exacte par définition, et elle sert, non pas à « conclure » du connu à l’inconnu, mais à « prendre conscience Gewissen
conscience
consciência
conciencia
consciencia
Bewusstsein
Bewußtsein
consciencidade
consciousness
conscient
purusârtha
samvid
bodha
cit
chit
 » de l’inconnu à l’aide du connu : le lien entre l’un L'Un
hen
hén
Uno
the One
et l’autre ne sera, par conséquent, point l’opération rationnelle, mais l’intuition intuition
intuitio
intuitus
intuição
intuición
intellectuelle, bien Bien
agathon
agathón
Bem
Bom
Good
Bueno
que le raisonnement, étant naturel à l’homme Mensch
homme
être humain
ser humano
human being
homem
hombre
the man
anthropos
hommes
humanité
humanity
état humain
estado humano
human state
, puisse évidemment jouer ici un rôle secondaire. Il résulte de là que la « preuve symbolique », — nous l’appelons ainsi parce que sa force réside dans l’analogie analogia
analogie
analogy
analogía
entre le symbole symbolon
symbolisme
symboles
symbole
simbolismo
símbolo
símbolos
symbol
symbolism
symbols
communiquant et la vérité aletheia
alêtheia
veritas
vérité
truth
verdad
verdade
Wahrheit
à communiquer, et non dans la combinaison logique de deux dualité
dyade
duality
dualidad
dualidade
dois
two
deux
propositions, — que la preuve symbolique, disons-nous, sert à « actualiser » une connaissance, non pas ajoutée en quelque sorte du dehors, mais contenue virtuellement dans l’intelligence intelligence
inteligência
inteligencia
elle-même. On peut même aller plus loin et dire que la preuve symbolique s’identifie à ce qui doit être prouvé, en ce sens signification
significação
sentido
sens
meaning
raison d'être
qu’elle « est » cette chose à un moindre niveau de réalité, comme par exemple l’eau eau
água
water
hydro
prouve la Substance Substanz
substance
substância
substancia
Substanzialität
substancialité
substancialidade
substantiality
substancialidad
universelle par le fait qu’elle « est » celle-ci sur le plan de l’existence Existenz
existence
exister
existentia
existência
existencia
bios
corporelle ; le tout Ganze
Ganzheit
Ganzsein
Ganzseinkönnen 
le tout
totalité
être-tout
pouvoir-être-tout
intégralité
entièreté
o todo
totalidade
ser-todo
ser-um-todo
nikhila
totality
est de ne pas confondre la « matérialité matière
matéria
matter
ύλη
hyle
material
matériel
materialidade
matérialité
materiality
materialidad
 » du symbole avec son essence essence
ousía
ousia
essência
essentia
esencia
essence
ontologique ; c’est pour cela que la doctrine doctrine
doutrina
canon
cânone
hindoue, lorsqu’elle préconise l’adoration dévotion
devoção
devotion
devoción
adoration
adoração
adoración
bhakti
de la Divinité divin
divinité
divino
divindade
divindad
divine
divinity
Godhead
à travers une image image
imagem
imagen
imaginação
imagination
kalpanā
sacramentale, interdit de penser denken
pensar
penser
think
pensamento
pensée
pensamiento
thinking
à la matière de cette image, et c’est pour la même raison encore que les Indiens de l’Amérique du Nord point cardinal
points carinales
ponto cardeal
pontos cardeais
cardinal direction
cardinal directions
punto cardinal
puntos cardinales
Nord
Norte
North
Sud
Sul
South
o Este
Leste
East
Ouest
Oeste
West
— ceux qui prennent le soleil comme support d’adoration — précisent que ce n’est pas le soleil qu’ils adorent, mais le « Père » ou l’« Aïeul » qui y habite invisiblement. Tous les phénomènes de la nature sont, comme les Ecritures sacrées l’attestent inlassablement, des preuves de Dieu Gott
Dieu
Deus
God
Dios
theos
, et il en est ainsi pour l’homme simple simplicité
simplicidade
spimplicidad
simplicity
simple
simples
comme pour le sage sophia
sagesse
sabedoria
wisdom
sabedoría
σοφία
Sage
Sábio
, — bien que pour des raisons fort différentes, — mais non point nécessairement pour le philosophe qui peut n’avoir posséder
avoir
possuir
ter
possess
posuir
ni les yeux de la Foi
foi
faith
pistis
ni ceux de la Connaissance, et qui, dans ce cas, se débat vainement dans les antilogies d’un conceptualisme stérile.


Voir en ligne : L’OEIL DU COEUR