Philosophia Perennis

Accueil > Tradition islamique > Mollâ SADRÂ SHÎRÂZÎ (1640), le plus illustre élève...

Mollâ SADRÂ SHÎRÂZÎ (1640), le plus illustre élève...

mardi 15 mai 2018

honnêteté
honestidade
honesty
honneur
honra
honradez
honor
honour
retitude
retidão

Mollâ SADRÂ SHÎRÂZÎ (1640), le plus illustre élève de Mir Dâmâd, est en revanche une figure par excellence arete
excellence
vertu
vertue
virtude
virtue
virtud
des « Platoniciens de Perse ». Son œuvre colossale comprend, entre autres traités, deux dualité
dyade
duality
dualidad
dualidade
dois
two
deux
grandes Sommes : celle qui a pour titre « Les Quatre quatre
quaternité
quaternidade
cuatro
cuaternidad
four
quaternity
fourfoldness
voyages spirituels », et celle qui est un commentaire de Kolaynî (largement utilisé ici dans le livre Ier), et qui, tout en étant malheureusement restée inachevée, constitue un monument de la philosophie Philosophie
philosophy
filosofia
filosofía
φιλοσοφία
philosophia
prophétique du shî’isme. Mollâ Sadrâ se signale en premier lieu Ort
lieu
lugar
location
locus
place
à l’attention attention
atenção
atención
vigilance
vigilância
du philosophe par sa métaphysique Metaphysik
métaphysique
metafísica
metaphysics
de l’être Sein
Seyn
l’être
estre
o ser
seer
the being
be-ing
el ser
esse
sattva
sattā
, laquelle bouleverse la vénérable métaphysique de l’essence essence
ousía
ousia
essência
essentia
esencia
essence
pour lui substituer une métaphysique donnant primauté d’origine Anfang
origine
começo
início
comienzo
origem
arche
Anfängnis
começar
iniciar
à l’acte acte
puissance
energeia
dynamis
d’exister Existenz
existence
exister
existentia
existência
existencia
bios
. On peut parler ici de l’« actualité » des préoccupations de Mollâ Sadrâ. Cette option fondamentale détermine les positions de thèses caractérisant l’originalité du maître guru
enseignant
professeur
maître
mestre
professor
qui a marqué de son empreinte la philosophie iranienne jusqu’à nos jours.

Mollâ Sadrâ est le philosophe des métamorphoses études transsubstantiations. Sa vision est celle d’une chute chute
queda
decadência
caída
fall
de l’Âme âme
psyche
psukhê
alma
soul
atman
ātman
atmâ
âtmâ
jusqu’au fond des abîmes, dont la remontée, en atteignant au niveau de la forme forme
eidos
eîdos
aspecto
perfil
aspect
humaine, émerge enfin au seuil du monde Welt
Weltlichkeit
monde
mondanéité
mundo
mundidade
mundanidade
worldliness
mundanidad
Olam hazé
dṛśyam
spirituel (le Malakût) ; cette vision n’a rien d’évolutionniste, comme quelques-uns l’ont dit trop rapidement ; c’est la vision d’un monde en ascension ascensão
ascension
anabasis
par une action action
praxis
agir
atuar
ação
act
acción
prattein
divine divin
divinité
divino
divindade
divindad
divine
divinity
Godhead
perpétuellement à l’œuvre. Tout en professant l’unité Einheit
unité
unidade
unidad
unity
transcendantale de l’être, la métaphysique de Mollâ Sadrâ n’admet qu’une attribution de l’être par analogie analogia
analogie
analogy
analogía
aux différents degrés d’intensification ou de dégradation de l’acte d’être déterminant les essences. Par là même, elle fonde son principe Principe
arche
arkhê
princípio
Princípio
Principio
Principle
du « mouvement Bewegung
mouvement
movimento
movimiento
motion
kinesis
intrasubstantiel » ou « transsubstantiel », dont les effets se prolongent jusque dans le devenir posthume de l’être humain Mensch
homme
être humain
ser humano
human being
homem
hombre
the man
anthropos
hommes
humanité
humanity
état humain
estado humano
human state
. Mollâ Sadrâ professe une notion de la matière matière
matéria
matter
ύλη
hyle
material
matériel
materialidade
matérialité
materiality
materialidad
proche de celle de ses contemporains les « Platoniciens de Cambridge », et telle que les frontières entre esprit esprit
espírito
spirit
mente
mind
manas
mental
et matière s’abolissent dans la médiation du mundus imaginalis dont Mollâ Sadrâ achève la métaphysique inaugurée par Sohrawardî.

Il l’achève par sa doctrine doctrine
doutrina
canon
cânone
de l’Imagination image
imagem
imagen
imaginação
imagination
kalpanā
créatrice, imagination [XVI] qui n’est ni l’œuvre de la mémoire mnemosyne
memória
mémoire
memory
, ni la combinaison de perceptions sensibles antérieures, mais Image imaginante, forme initiale en laquelle d’emblée le monde s’imagine en nous, et qui fait de chaque âme la créatrice de son paradis Paradis
Paraíso
Paradiso
Paradise
ou de son enfer enfer
inferno
hell
Hades
. Dans toute la mesure où il justifie ainsi les faits d’imagination indépendants des perceptions extérieures, Mollâ Sadrâ est un précurseur des recherches qui, prenant origine dans l’œuvre de G. Bachelard, tendent de nos jours à instaurer enfin une métaphysique de l’Imagination. Celle-ci est pour Mollâ Sadrâ comme le corps Körper
corpo
corps
cuerpo
body
Deha
subtil impérissable de l’âme (l’okhêma de Proclus Proclus
Proclo
Proclos, en grec ancien Πρόκλος (412-485), surnommé "Proclos le Diadoque", philosophe néo-platonicien
), et détermine sa philosophie de la Résurrection, sa vision de la triple croissance de l’être humain. Le processus de ces palingénésies est inauguré dès ce monde, pour le philosophe, dans toute la mesure où il prend conscience Gewissen
conscience
consciência
conciencia
consciencia
Bewusstsein
Bewußtsein
consciencidade
consciousness
conscient
purusârtha
samvid
bodha
cit
chit
des implications mystiques de l’acte de Connaître connaissance
gnosis
intuition intellectuelle
gnôsis
connaître
conhecer
gnose
knowledge
know
conocer
conocimiento
conhecimento
jñāna
jnāna
jnana
. Mollâ Sadrâ appose son sceau personnel sur le long dragon
dragão
dragón
long
nāga
problème de l’union déification
theosis
deificação
deificación
union
união
unión
essentielle, sans confusion des personnes, entre l’âme et l’Intelligence intelligence
inteligência
inteligencia
agente qui est l’Esprit-Saint sainteté
santidade
sainthood
saint
santo
Heiligkeit
holiness
santidad
. L’acte de Connaître ainsi entendu, est fondamentalement gnose, connaissance salvifique impliquant nouvelle naissance. Le nom de Mollâ Sadrâ Shîrâzî ne devrait plus être absent de nos histoires générales de la philosophie.


Voir en ligne : EN ISLAM IRANIEN IV

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?