Philosophia Perennis

Accueil > Tradition hindoue > Dyczkowski : sujet-objet

Dyczkowski : sujet-objet

lundi 28 mai 2018

honnêteté
honestidade
honesty
honneur
honra
honradez
honor
honour
retitude
retidão

Français

L’émergence d’un objet sujet
objet
sujeito
objeto
subject
object
Subjekt
Objekt
particulier dans le champ de la conscience Gewissen
conscience
consciência
conciencia
consciencia
Bewusstsein
Bewußtsein
consciencidade
consciousness
conscient
purusârtha
samvid
bodha
cit
chit
s’accompagne d’une représentation mentale à travers laquelle le sujet identifie l’objet et le distingue des autres. Ainsi, la façon dont l’univers Univers
Universo
Universe
objectif est vécu est régie par les mêmes principes que ceux sur lequel la pensée denken
pensar
penser
think
pensamento
pensée
pensamiento
thinking
est basée. Les phénomènes se succèdent liés dans une chaîne causale, tout comme une pensée mène à la suivante dans une chaîne d’associations (prapañca). Ce n’est pas seulement vrai des objets individuels, mais s’applique également aux percevants individuels. La manifestation Offenbarkeit
manifestação
manifestation
manifestación
Bekundungsschichten
de l’univers et l’émergence du devenir, constitué à la fois de sujets et d’objets individuels, à partir de l’état intérieur innen
intérieur
interior
inner
außen
aussen
extérieur
exterior
outer
Innenseins
être intérieur
ser interior
interiority
antaratva
de l’être Sein
Seyn
l’être
estre
o ser
seer
the being
be-ing
el ser
esse
sattva
sattā
pur, équivaut à l’émergence de la pensée dans la conscience universelle. Bien Bien
agathon
agathón
Bem
Bom
Good
Bueno
qu’introverti et intrinsèquement libre de toute activité Yin
Yang
passivité
activité
passif
actif
mentale dualiste, la conscience, à travers sa vibration Réverbération
réverbération
reverberação
reverberation
reverbaración
vibration
vibração
vibración
echo
eco
tremor
Spanda
intérieure (spanda), conçoit la pensée du monde Welt
Weltlichkeit
monde
mondanéité
mundo
mundidade
mundanidade
worldliness
mundanidad
Olam hazé
dṛśyam
(viśvavikalpa). En pensant, elle se détourne de sa pur « je-ité » [I-ness] (ahantā) pour se plonger dans son opposé - « l’esprit esprit
espírito
spirit
mente
mind
manas
mental
 » (idantā), qui est l’essence essence
ousía
ousia
essência
essentia
esencia
essence
de toutes les distinctions empiriquement définissables (bhedavyavahāra). Ainsi, le mouvement Bewegung
mouvement
movimento
movimiento
motion
kinesis
de l’intérieur vers l’extérieur engendre une scission dans la conscience entre le sujet et l’objet qui donne lieu Ort
lieu
lugar
location
locus
place
à la perception Wahrnehmung 
Vernehmen
perception
percepção
percepción
de distinctions relatives. Cela correspond à la perte d’une intuition intuition
intuitio
intuitus
intuição
intuición
directe et sans pensée de l’unité Einheit
unité
unidade
unidad
unity
essentielle entre l’intérieur et l’extérieur. Dans l’état suprême - c’est la réalité Bestand
Grundbestand
Realität 
réalité
realité fondamentale
réalité subsistante
real
réel
realidad
realidade
reality
« intérieure » de la conscience - il n’y a pas de différence entre « intérieur » et « extérieur ». Tout est vécu comme faisant partie d’une seule masse de conscience compacte et indivise (saṃvidghana). L’être pur (sattā) de la conscience universelle prend la forme forme
eidos
eîdos
aspecto
perfil
aspect
du devenir et n’est impliqué dans le temps Zeit
le temps
o tempo
the time
el tiempo
chronos
kala
et l’espace Raum
Räumlichkeit
räumlich
espace
espacialité
espaço
espacialidade
espacial
espacio
espacialidad
space
spaciality
spatial
que lorsqu’un contraste apparaît en lui entre celui qui perçoit et le perçu :

C’est le Seigneur Shiva
Śiva
le Seigneur
Śiva seulement Qui, en vertu arete
excellence
vertu
vertue
virtude
virtue
virtud
de Sa liberté Freiheit
liberté
liberdade
freedom
liberdad
eleutheria
svātantrya
Atiguna
, fait ludiquement surgir le sujet et l’objet, celui qui jouit et ce qui est joui, qui sont la base de chaque activité dans ce monde de la dualité dualité
dyade
duality
dualidad
dualidade
dois
two
deux
.

Original

The emergence of a particular object within the field of awareness awareness
being aware
être-conscient
ser-ciente
estar-consciente
dṛṣṭisṛṣṭi
is accompanied by a mental representation vorstellen
représenter
representar
Vorstellung
représentation
representação
representation
representación
saṃkucita
through which the subject identifies the object and distinguishes it from others. Thus, the manner in which the objective universe is experienced is governed by the same principles as those upon which thought is based. Phenomena follow one another linked in a causal chain, much as one thought leads to the next in a chain of associations (prapañca). This is not only true of individual Einzelnhet
singularité
singularidade
singularity
singularidad
individuality
individualidade
individualidad
individuation
individuação
individu
indivíduo
individuum
individual
vereinzelt
isolé
Vereinzeltung
isolement
Vereinzelung
esseulement
singularização
créature
criatura
creature
personne
pessoa
person
objects but applies equally to individual perceivers. The manifestation of the universe and the emergence of Becoming, consisting of both individual subjects and objects, from the inner state of pure Being Seiende
Seiendes
Seienden
l'étant
étants
ente
entes
sendo
beings
being
is equivalent Gleichheit
égalité
igualdade
equivalence
gleich
igual
equivalente
equal
equivalent
to the emergence of thought in universal consciousness. Although introverted and inherently free of all dichotomysing mental activity, consciousness, through its inner vibration (spanda), conceives the world-thought (viśvavikalpa). As it thinks, it turns away from its pure ‘I-ness’ (ahantā) to plunge into its opposite—‘thisness’ (idantā), which is the essence of all empirically definable distinctions (bhedavyavahāra). Thus the movement from inner to outer engenders a split within consciousness between subject and object that gives rise to the perception of relative distinctions. This corresponds to the loss of a direct, thought-free intuition of the essential unity between inner and outer. In the supreme state—that is the ‘inner’ reality of consciousness—there is no difference différence
bheda
diferença
difference
between ‘inner’and ‘outer’. Everything is experienced as part of one, undivided compact mass of consciousness (saṃvidghana). The pure Being (sattā) of universal consciousness assumes the form of Becoming and is involved in time and space only when a contrast appears within it between the perceiver and the perceived :

It is Lord Śiva alone Who, by virtue of His freedom, playfully gives rise to the subject and the object, the enjoyer and the enjoyed, which are the basis of every activity in this world of duality.


Voir en ligne : THE DOCTRINE OF VIBRATION

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?