Philosophia Perennis

Accueil > Tradition hindoue > Ratié : le sujet

Ratié : le sujet

lundi 4 juin 2018

honnêteté
honestidade
honesty
honneur
honra
honradez
honor
honour
retitude
retidão

Le sujet sujet
objet
sujeito
objeto
subject
object
Subjekt
Objekt
qui se reconnaît est tenté de faire cette réponse : ce qui fait de lui un seul et même sujet, c’est précisément le fait qu’il s’appréhende comme lui-même en dépit du temps ; c’est la capacité même d’une conscience Gewissen
conscience
consciência
conciencia
consciencia
Bewusstsein
Bewußtsein
consciencidade
consciousness
conscient
purusârtha
samvid
bodha
cit
chit
à se reconnaître comme la même par-delà tous les changements qu’elle subit qui lui confère son identité Identität
identité
identidade
identity
identidad
pratyabhijnā
pratyabhijñā
reconnaissance
reconhecimento
. Cependant, la reconnaissance, parce qu’elle n’est que re-connaissance connaissance
gnosis
intuition intellectuelle
gnôsis
connaître
conhecer
gnose
knowledge
know
conocer
conocimiento
conhecimento
jñāna
jnāna
jnana
, reprise ou ressaisissement de soi-même Selbst
soi-même
Soi
si mesmo
Self
si mismo
A non-personal, all-inclusive awareness.
par soi-même, implique aussi qu’on a, à un moment du temps qu’on serait bien Bien
agathon
agathón
Bem
Bom
Good
Bueno
en peine de désigner, lâché prise — qu’on s’est dessaisi de soi-même, qu’on s’est oublié assez pour pouvoir possibilité
potentialité
Toute-Possibilité
pouvoir
poder
power
se retrouver. La reconnaissance implique une distance, un écart à soi-même, aussi minimal soit-il, dans lequel je ne m’appréhende pas encore comme moi-même. Elle met ainsi en question Frage
fragen
question
questão
questionner
questionar
pergunta
perguntar
pregunta
preguntar
, dans le moment même où elle en fonde la légitimité, ma certitude Gewißheit
Gewissheit
certitude
certeza
certainty
certus
d’avoir posséder
avoir
possuir
ter
possess
posuir
une identité.

Dans la longue histoire Geschichte
histoire
história
geschichtlich
historial
Geschichtlichkeit
historicité
historialité
Geschehen
aventure
provenir
geshehen
avoir lieu
se produire
advenir
advir
karman
de la philosophie Philosophie
philosophy
filosofia
filosofía
φιλοσοφία
philosophia
indienne, le bouddhisme a représenté pour les différentes écoles philosophiques brahmaniques un défi qu’on pourrait comparer, mutatis mutandis, à celui que la pensée denken
pensar
penser
think
pensamento
pensée
pensamiento
thinking
héraclitéenne a représenté pour Platon Platon
Plato
Platão
Platón
Platon (en grec ancien Πλάτων) (427-348 aC)
et pour l’ensemble de la tradition diadosis
tradition
tradição
tradición
platonicienne au sens signification
significação
sentido
sens
meaning
raison d'être
le plus large du terme. Car le cœur coeur
kardia
cœur
coração
coración
heart
hŗdaya
de la doctrine doctrine
doutrina
canon
cânone
bouddhique, c’est le principe Principe
arche
arkhê
princípio
Princípio
Principio
Principle
de l’impermanence anicca
impermanence
impermanência
changement
mudança
change
altération
alteração
modification
modificação
. Il n’est que d’ouvrir les yeux pour constater que tout ce qui vient à exister Existenz
existence
exister
existentia
existência
existencia
bios
est soumis au changement ; or, selon le bouddhisme tel qu’il s’est développé à l’époque classique et médiévale en Inde, toute altération est altérité : ce qui diffère de soi-même devient autre, et la différence, parce qu’elle implique nécessairement l’altérité, est contradictoire avec l’identité. Dans ces conditions, toute reconnaissance est illusoire : parce que rien ne demeure jamais identique à soi-même, et parce que le surgissement constant de la différence n’est que l’effet de la destruction constante de ce qui est, nous ne reconnaissons jamais rien, ou plutôt, ce n’est jamais légitimement que nous reconnaissons les choses ; car reconnaître, c’est construire mentalement une identité parfaitement abstraite, élabor travail
travaux
tâche
labeur
trabalho
labor
trabajo
tarefa
task
ée en oblitérant la singularité Einzelnhet
singularité
singularidade
singularity
singularidad
individuality
individualidade
individualidad
individuation
individuação
individu
indivíduo
individuum
individual
vereinzelt
isolé
Vereinzeltung
isolement
Vereinzelung
esseulement
singularização
créature
criatura
creature
personne
pessoa
person
absolue de ce qui, à chaque instant, disparaît aussitôt apparu [1]. Et ce qui « se » reconnaît ne fait pas exception à cette règle : pour les bouddhistes, ce je-ne-sais-quoi que les penseurs indiens nomment ātman âme
psyche
psukhê
alma
soul
atman
ātman
atmâ
âtmâ
— terme traduit ici par Soi, car il désigne le cœur de la subjectivité subjectivité
objectivité
subjetividade
objetividade
subjectividad
objectividad
subjectivity
objectivity
Subjektivität
Objektivität
permettant à tout sujet de s’appréhender comme soi-même [2] — n’est pas une entité réelle qui assurerait réellement l’identité du sujet, mais le simple simplicité
simplicidade
spimplicidad
simplicity
simple
simples
produit d’une tendance tendance
tendência
tendency
qualité
qualidade
calidad
quality
attribut
atributo
atribute
guna
gunas
innée à fabriquer une identité illusoire là où il n’est qu’altérité : ce que nous appelons sujet n’est qu’une série d’entités instantanées irréductiblement différentes les unes des autres.

L’idée idea
idée
ideia
idea
ιδεα
idéa
est belle et terrible — car elle met en question toute forme forme
eidos
eîdos
aspecto
perfil
aspect
d’identité, y compris celle à laquelle, il faut bien l’admettre, nous tenons le plus : la nôtre. Elle a placé tous ceux qui, en Inde, ont voulu relever ce défi philosophique, devant une difficile alternative : ou bien accepter que toute différence soit altérité, et tenter l’aventure Geschehen
aventure
provenir
desenlace
acontecer
occurrence
geschehen
avoir lieu
se produire
advenir
advir
avénement
parménidienne de la pure et simple exclusion de la différence (bheda différence
bheda
diferença
difference
) hors du domaine de l’être Sein
Seyn
l’être
estre
o ser
seer
the being
be-ing
el ser
esse
sattva
sattā
en s’engageant dans une pensée de l’identité (tādātmya) comme pure et simple non-différence (abheda) — c’est, en simplifiant, la voie Tao
Dao
la Voie
The Way
qu’a empruntée l’Advaita non-dualité
não-dualidade
advaita
non-duality
non-dualidad
non-dualisme
Vedānta Vedānta
Vedanta
Vedânta
Védânta
 ; ou bien essayer de comprendre verstehen
entendre
comprendre
entender
compreender
comprender
understand
l’identité sans la déclarer d’emblée contradictoire avec toute forme de différence. Cette dernière option suppose à la fois qu’on définisse la différence autrement que comme une pure altérité (paratva), et l’identité autrement que comme une simple absence de différence (abheda). Les écoles brahmaniques du Vaiśeṣika, du Nyāya lógica
logique
logic
Logik
tarka-vidyā
nyāya
nyaya
et de la Mīmāṃsā ainsi que le Sāṃkhya et certains courants du Vedānta ont entrepris de diverses manières d’explorer cette seconde voie.


Voir en ligne : LE SOI ET L’AUTRE


[1Sur cette critique bouddhique de la reconnaissance. voir par exemple Mimaki 1976, p. 13-24.

[2Il est d’ailleurs aussi employé en sanskrit comme un pronom réfléchi. Le terme est cependant susceptible d’autres traductions selon le contexte dans lequel il apparaît — par exemple, celle d’« essence », car l’ātman n’est pas seulement ce qui permet au sujet de s’appréhender comme soi-même, mais aussi, de manière plus générale, ce qui lui permet d’être ce qu’il est.

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?