Philosophia Perennis

Accueil > Ésotérisme occidental > Vulliaud : kakia - malice, peine, etc.

Vulliaud : kakia - malice, peine, etc.

vendredi 27 juillet 2018

honnêteté
honestidade
honesty
honneur
honra
honradez
honor
honour
retitude
retidão

Pernot traduit Matthieu, 6, 34 : au jour (présent) suffit sa méchanceté colère
orge
rancoeur
hostilité
animosité
inimitié
méchanceté
(Pag. ch., p. 81). Il critique qu’on traduise : à chaque jour suffit sa peine. Devons-nous admirer la trouvaille de l’éminent helléniste ? C’est pourtant, au nom de la philologie, et naturellement de l’exégèse, qu’il prétend l’imposer. La traduction habituelle serait « à la fois contraire au sens signification
significação
sentido
sens
meaning
raison d'être
du mot Wort
mot
palavra
palabra
word
Worte
rema
parole
mot
mots
vāk
vāc
grec et à la doctrine doctrine
doutrina
canon
cânone
de Jésus » (p. 80). Le commentaire ultra-idéaliste qu’il donne à ce sujet sujet
objet
sujeito
objeto
subject
object
Subjekt
Objekt
est, sans doute, très harmonieusement inséré dans la logique lógica
logique
logic
Logik
tarka-vidyā
nyāya
nyaya
de la doctrine chrétienne. Néanmoins, l’auteur ne communique pas l’impression expérience
aisthesis
experiência
sensação
impressão
impression
impresión
sensación
sensation
sentience
vāsanā
que la philologie soit l’instrument de cette insertion. De plus, il semble influencé par un motif de critique littéraire : il veut trouver une liaison entre le verset de Matthieu, 16, 34 et le suivant.

Dans la hâte de trouver un tel rapport Beziehung
Bezug
Verhältnis
Weiter-reden 
relation
relação
relación
rapport
, on oublie une chose sur laquelle les rationalistes insistent pourtant beaucoup : que le « Sermon sur la Montagne » est littérairement composé. D’ailleurs, un théologien catholique, d’une orthodoxie exemplaire, déclare avec raison : « on a ramassé dans cet endroit plusieurs maximes de Jésus-Christ Jésus-Christ
Jesus Cristo
Jesus Christ
Jesús Cristo
Jesus
Jesús
Cristo
Christ
Ungido
Ointed
, publiées dans d’autres rencontres. » (Bible de l’abbé Sionnet, p. 138, note 1). Il n’y aurait donc aucune nécessité Notwendigkeit
nécessité
necessidade
necesidad
necessity
besoin
need
ananke
de s’inquiéter à trouver un fil qui est fort probablement imaginaire [1]. Quels termes hébraïques les auteurs de la Septante ont-ils tournés par κακία qu’on traduit par peine et que Pernot traduit par méchanceté ? Ivéléth = sottise, etc., Avon = iniquité, misère, mal Übel
Böse
mal
evil
maligno
malefic
the bad
kakos
, malheur, etc. — Kazab — mensonge, etc. [124] — Ervah — opprobre, etc. — Raah = méchanceté, perversité, mal, malheur, tristesse tristesse
lype
tristeza
sadness
grief
sorrow
, chagrin. — Raha = méchanceté, malheur, malice vice
vices
vício
vícios
défaut
malice
malícia
kakíai
, corruption, crime. — On traduit encore par kakia le terme hébraïque mapah = découragement, douleur douleur
dor
dolor
pain
lype
souffrance
sofrimento
sofrimiento
suffering
, désenchantement, déception.

Consultons maintenant le rabbinisme. Le proverbe cité par Jésus a sa formule dans le Talmud : daïa l’tsara b’schahata (à chaque heure suffit sa peine) (Berak, 9, 2). Une autre formule (Beresch. rab. sect. 38) contient même sens : en leka tsara baa l’adam Adam
Adão
Adán
sch’én l’aharith ba revah [aucun malheur ne survient à l’homme Mensch
homme
être humain
ser humano
human being
homem
hombre
the man
anthropos
hommes
humanité
humanity
état humain
estado humano
human state
sans qu’il n’y ait quelque relâchement (litt. : respiration)]. Il existe encore une autre formule (Sanhedr., 100, 2) qui concentre tout le verset de Matthieu, ici en cause causa
cause
aitia
aitía
aition
 : ne te soucie pas de demain, tu ne sais pas de quoi il sera fait (litt. : ce qu’enfantera le jour). Cette citation est particulièrement importante du fait qu’elle est la reproduction d’un adage de Ben Sirah [2].

Dans les proverbes, précédemment cités, le mot sémitique correspondant à χαχία est tsara : peine, angoisse Angst 
angoisse
angústia
anxiety
angustia
angstbereit
prêt à l’angoisse
ängsten
s’angoisser
angustiar-se
, détresse, affliction, travail travail
travaux
tâche
labeur
trabalho
labor
trabajo
tarefa
task
, etc., etc., significations qui appuient l’opinion doxa
opinion
opinião
opinión
Meinung
δόξα
de St Jérôme [3].

Faisons la part belle au nouveau traducteur. La Septante se sert de χαχία pour exprimer raha (malitia). Raha, entre autres acceptions, comprend celle de méchanceté, dira-t-on. Mais, répliquerais-je, pourquoi, de toutes les significations, choisir celle qui contredit la tradition diadosis
tradition
tradição
tradición
et le monde Welt
Weltlichkeit
monde
mondanéité
mundo
mundidade
mundanidade
worldliness
mundanidad
Olam hazé
dṛśyam
entier des interprètes ? Pour laisser croire croyance
croire
crença
crer
belief
believe
qu’on est le premier à s’être aperçu d’un contre-sens ? J’ai analysé le terme en question Frage
fragen
question
questão
questionner
questionar
pergunta
perguntar
pregunta
preguntar
, j’ai donné un grand nombre Zahl
nombre
número
number
nombres
números
numbers
de ses acceptions. Le lecteur appréciera s’il y a contre-sens.

Extrait de « LA CLÉ TRADITIONNELLE DES ÉVANGILES » (p. 123-124)


Voir en ligne : PAUL VULLIAUD


[1Rappelons ce que dit le P. Maldonat : ... non esse anxie quaerendam in Evangelistis sententiarum connexionum, quia res non eo ordine scribere voluerunt quo factæ a Christo vel dictæ sunt. Quod præcipue in ejus concionibus observatur, in quibus nec omnia quae dixit, nec eo quo dixit ordine recensent, contenti praecipua ejus doctrinae capita commemorare (in Matth., 7, 1).

[2Al tsarah tsarath mahar ki lo thedah mah ieléd lom.

[3Citons cette forme proverbiale, à titre de curiosité, comme paronomase : En regah bêla negah. (Il n’y a pas d’instant sans peine.) On pourrait encore s’exprimer ainsi : en iom sch’en bo k’iala (pas de jour sans douleur).

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?